16 Oct 2018

Comment allons-nous agir ? Quelques exemples !

Unir nos analyses et nos propositions sur les prochains projets de loi, y compris en déposant des amendements à l’identique. L’un des premiers sera la loi de finances 2019. Nous pourrions par exemple y porter ensemble des avancées décisives sur :

  • Les nouvelles énergies, en s’assurant que le plan Hydrogène annoncé l’été dernier (doté de 100 M€/an) soit bien financé et réalisé
  • La mobilité durable, tels de nouveaux mécanismes incitatifs pour favoriser les alternatives à la voiture ou encore le remplacement des vieux poids lourds et camionnettes par des véhicules moins polluants
  • La biodiversité, en introduisant des bonus-malus sur certains dispositifs existants pour lutter contre l’artificialisation des sols
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire, par exemple en évaluant et optimisant le crédit d’impôt dont les grandes surfaces bénéficient pour favoriser le don alimentaire des invendus
  • La concrétisation rapide des engagements pris dans le Plan Climat, notamment sur l’économie circulaire ou le climat (bonus / malus sur les fluides HFC), le doublement du fond chaleur.

Nb : ces exemples sont illustratifs et seront actés lors de nos premiers travaux.

Participer ou co-organiser des événements et réflexions communes :

  • Apprendre à travailler ensemble, en réseau, à confronter nos points de vue et construire des consensus en amont du travail en commission et en séance
  • Fin novembre/début décembre : 1er évènement transpartisan à l’Assemblée : « quelles propositions pour le financement de la transition écologique en Europe ? »
  • Lancement de réflexions sur des sujets prospectifs :
    • Quelles nouvelles redistributions de la fiscalité écologique dans un contexte de prix du baril très élevé ?
    • Vers un parquet environnemental